Parent solo : séduire avec un enfant ?

Il y a cette scène, trop souvent vécue par les parents solos. Un homme et une femme se sont donnés un premier rendez-vous dans un restaurant pour apprendre à mieux se connaître. Ils se plaisent, et l’envie de séduire est là. Tout se passe bien, jusqu’au moment où l’un des deux parle de son statut de parent et évoque l’existence de ses enfants. En face, il y a une réaction de surprise, plus ou moins expressive, parfois même une gêne. Par la suite, ils ne se reverront pas.

Mais faut-il pour autant en déduire que séduire et rencontrer quelqu’un est un eldorado impossible à atteindre pour les parents solos ? Bien au contraire …

Apprendre à se dissocier du refus

Après un divorce ou une séparation, la confiance et l’estime de soi sont souvent fragilisées. Il faut faire le deuil du couple, regarder certaines relations s’éloigner, et surtout réapprendre à se forger une existence seul(e). Lorsqu’il y a un enfant, la situation est d’autant plus complexe qu’il faut aussi prendre sur soi pour le rassurer et atténuer son angoisse de la séparation. Le parent va alors « s’oublier » pour le réconforter et lui construire un nouvel environnement stable dans lequel il pourra s’épanouir.

Lorsque vient le temps des premières sorties et des premières rencontres, les blessures narcissiques sont loin d’être cicatrisées.  Il est difficile de se soumettre au regard des autres lorsqu’on peine encore à affirmer sa personnalité et à croire en soi. Dans le domaine amoureux, cette pression est encore plus vive. Le refus de l’Autre d’approfondir cette relation est alors perçu comme un véritable rejet de soi et de son enfant. Dans ce contexte, il est important d’apprendre à canaliser ses émotions et de prendre du recul pour analyser la situation.

En effet, cet Autre qui vous plaisait est aussi une personne, avec son vécu et son ressenti, et son refus peut s’expliquer de multiples façons. Les célibataires sans enfants peuvent craindre que la relation exige trop rapidement un véritable engagement, voire même que le parent solo soit trop accaparé par ses enfants pour s’intéresser réellement à eux.

Et les autres parents solos peuvent avoir des appréhensions ! Il y a la peur d’avoir à tout recommencer si les enfants ont un écart d’âge important, celle de ne pas pouvoir assumer financièrement une famille plus grande, celle de fréquenter un être aussi fragile que soi … Sans compter que certains ont pu vivre une histoire malheureuse avec un parent solo et que le refus s’explique alors par un simple réflexe de protection envers une relation évocatrice de souvenirs douloureux.

Si vous avez déjà vécu une situation similaire, vous savez qu’il n’est pas toujours facile d’être rationnel. Pourtant, quelque soit les raisons de votre conquête, il est essentiel d’être compréhensif et rassurant. Montrez à votre partenaire qu’il/elle vous plaît, que vous voulez prendre le temps de la découverte et de la séduction. Et si cela ne fonctionne toujours pas, dites-vous que cette personne n’était tout simplement pas pour vous. Sans juger.

D’ailleurs, des histoires comme celles là arrivent aussi aux célibataires, aux divorcés sans enfants … Elles reflètent surtout la complexité de l’être humain et ne rendent que plus belles la magie de la « bonne » rencontre. Continuez votre chemin et allez au-devant des autres, vous finirez par croiser celui ou celle que vous attendez.

Être parent isolé, un atout séduction ?

Une récente étude réalisée par un site de rencontre vient de mettre en lumière une nouvelle tendance dans la société française. Après avoir interrogé près de 3000 personnes de plus de 25 ans, il apparaît que pour 42 % d’entre elles, la question des enfants n’a plus d’importance en matière de séduction.

Il y a mieux : en observant les statistiques des sites de rencontre, on s’aperçoit que les parents solos sont beaucoup plus sollicités que les célibataires sans enfants.

Pourquoi un tel phénomène ? Avec la multiplication des divorces, les parents solos sont de plus en plus nombreux. Spontanément, ils vont alors rechercher quelqu’un qui a le même profil qu’eux et qui puisse comprendre leur statut de parents. Les appréhensions liées au premier rendez-vous s’en trouvent diminuées d’autant.

L’autre atout majeur des parents solos tient à l’image qu’ils renvoient aux autres. Comme ils sont impliqués dans l’éducation d’un ou de plusieurs enfants, ils sont perçus comme fiables et responsables, avec une réelle capacité à s’engager. Autant de qualités très appréciées de toutes celles et de tous ceux qui fuient les relations d’un soir.

Alors il n’y a pas de fatalité ! Peut-être que le meilleur tremplin pour briser la solitude est de commencer par s’accepter et par s’aimer tel que l’on est, avec ou sans enfants. Sortez, nouez de nouvelles amitiés, soyez ouverts aux autres … et profitez de la vie !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *