Le combat quotidien des mères célibataires

Être une femme n’est déjà pas toujours gage d’égalité dans la vie sociale (salaire inférieur aux hommes, temps partiel, préjugés…) mais les difficultés sont encore plus grandes pour les mamans solos. Difficultés à trouver un emploi en tant que mère isolée, difficultés financières dues aux charges à supporter sur un seul salaire, difficultés à toucher la pension alimentaire (30% d’impayés environ).

A cela il faut ajouter un épuisement devant toutes las taches du quotidien : écoles, course, ménage, garderie, factures… elles souffrent aussi souvent d’isolement. En plus de la séparation du conjoint, une grande partie de la famille commune et des amis communs ne répondent plus présent.

Il existe bien sur des aides pouvant pallier en partie aux difficultés financières : l’ASF (104.75 € par enfant par mois) complément familial renforcé, allocation rentrée scolaire, garantie des pensions non payées… mais elles ne combleront jamais la perte d’un salaire dans le foyer.

Une mère célibataire sur deux déclare finir le mois à découvert. Pour la plupart des mamans solos, c’est la principale difficulté. Malgré tout, la majorité estime être heureuse dans leur nouvelle vie. Elles sont capables de surmonter leurs problèmes et élèvent leurs enfants avec amour et tendresse. Elles ont reporté toute leur affection sur eux et les statistiques démontrent que les enfants de mères célibataires réussissent aussi bien leurs études que dans les familles classiques.

Coté séduction, là aussi une différence existe. Prise entre leur vie quotidienne de mères célibataires et leur travail, il est difficile pour elles de trouver le temps et l’envie de faire une nouvelle rencontre. Dans les premiers temps, un tiers d’entre elles n’ont plus de sexualité ! La première année étant la plus difficile. En effet il faut réorganiser toute sa vie et composer en solo ce qui se faisait en couple.  A cela se rajoute les préjugés sur les possibilités de pouvoir refonder une famille quand on a déjà des enfants. Pour certaines, l’abstinence est un choix de vie. Elles ont donné tout ce qu’elles avaient pendant leur union et maintenant elles changent de priorités en donnant tout pour leurs enfants et pour elle-même. Pour d’autres, la solitude finie par les rattraper et, une fois les enfants partis, elles souhaiteraient retrouver un compagnon et repartir sur une histoire d’amour. De plus en plus de mamans solos s’inscrivent maintenant sur des sites de rencontres spécialisés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *